Moodoid: the unusual interview

linsolent moodoid pablo pauline darley

moodoid linsolent pauline darley

We asked Pablo, lead singer of Moodoid, a few unusual questions.
Pablo wears a printed coat by La Comédie Humaine, printed shirt by U-ni-ty.

———

Photography, Pauline Darley.
Make-up, Sess @Mademoiselle MU. Hair, Rimi Ura.
Text, Tara Benveniste.

———

If you were an object…

I would be a dispenser that would give away surprising things; the kind of machine you would find in a Chinese store or in a bazaar.

If you were a woman…

I would be a callypigian woman, or a lady with beautiful shapes just like the ones in 19th century paintings.

If Moodoid was a movie…

It would be Tim Burton’s Batman (1989), because of the bad guys, the beautiful set and the music by Danny Hoffmann.

If your songs were dishes…

« Je suis la montagne » would be floating islands, precisely: it’s light and never stops turning around. « De folie pure » would be a very big cake, very heavy, with something salty in it. It wouldn’t taste very good.

If your album was a landscape…

The name of the album reflects where it would take place: « le monde Möö » (a flabby world). It would be a landscape from Dali’s work, filled with sugar. A world where everything would be sweet and soft.

Si tu étais un objet ?

Un distributeur de surprises qu’on peut acheter dans un magasin chinois ou dans un bazar.

Si tu étais une femme ?

Je serais une callipyge, ou une femme ronde de la peinture du XIXème siècle.

Si Moodoid était un film ?

« Batman, le défi » de Tim Burton, à cause des méchants personnages, des décors et des musiques de Danny Hoffmann.

Si tes morceaux étaient des plats ?

« Je suis la montagne » est exactement une île flottante: c’est quelque chose de léger et qui tourne sans s’arrêter. « De folie pure » est un très gros gâteau, très lourd, avec du salé dedans, un truc de mauvais goût.

Si ton album était un paysage ?

Le titre du disque est justement le nom du monde dans lequel ça se passe: « Le monde Möö ». Un paysage de Dali, un paysage de sucre, dans lequel tout est mou.

Read the full interview with Pablo Padovani in L’Insolent #10

Related Posts
Soko_pierre_ange_carlotti_l_insolent_ho;e